Point de vue des membres de la communauté sur le réseau MAMA et l’accès à l’avortement médicamenteux sécurisé

Le réseau MAMA est un programme de quatre ans qui a débuté en septembre 2016 et qui est coordonné par le Trust for Indigenous Culture and Health – TICAH et Women Help Women. Avec le soutien de SAAF – Safe Abortion Fund et d’AmplifyChange; sept organisations non gouvernementales (ONG) et des activistes communautaires en Afrique centrale, orientale et occidentale collaborent pour générer des preuves d’une vision commune des besoins régionaux en matière d’activisme communautaire relatif à l’avortement médicamenteux auto-administré. A travers des recherches approfondies, les leaders de la communauté, les activistes et les membres ont partagé leurs points de vue sur les travaux des organisations du réseau MAMA dans leur communauté.

Points de vue sur l’impact des services de MAMA dans les communautés.

Les leaders communautaires et les agents de santé perçoivent des changements positifs dans leur communauté en raison des activités des organisations MAMA:

”Il y a beaucoup de changement. Comme je vous l’ai dit plus tôt, beaucoup de femmes mouraient suites aux avortements à risque. Maintenant, beaucoup de femmes ont appris à le faire en toute sécurité et il y a un changement visible. ‘’ (Leader communautaire, Malawi)

‘’Je pense que [MAMA org] aide et ils devrait continuer car c’est un grand village comparé au nombre de personnes qui obtiennent des informations. C’est vrai que lorsque vous partagez des informations avec cinq femmes, dix autres les reçoivent, mais j’aimerais qu’elles continuent, car nous avons encore un vaste domaine que nous n’avons pas encore couvert.’’ (Agent de santé communautaire, Kenya)

Opinions sur l’avortement médicamenteux par rapport à d’autres méthodes d’avortement.

Les membres de la communauté ont exprimé une préférence pour l’avortement médicamenteux par rapport aux autres méthodes d’avortement en raison du prix, de l’efficacité, de la sécurité et de la vie privée:

‘Les pilules sont bien meilleures parce que les femmes n’ont pas à se rendre dans un hôpital public pour un avortement. Les hôpitaux ont trop de personnes, ce qui élimine la vie privée. Selon les conseils reçus pendant la formation, une femme peut tout faire dans sa chambre à un stade précoce de la grossesse. Si tous les conseils sont suivis, la femme est protégée et l’affaire reste privée.’(Responsable de la communauté, Malawi)

‘L’avortement chirurgical coûte cher… L’avortement avec des pilules, comme je l’ai dit, est abordable, il est plus efficace selon les normes de l’OMS et j’ai vu des dames qui l’ont utilisé et qui sont venus témoigner qu’ils l’ont utilisé, ça marche et elles reviennent. Pour moi, je choisirais cette pilule.’ (Agent de santé communautaire, Nigéria)

Le modèle du réseau MAMA a le potentiel de donner aux organisations davantage de connaissances sur l’avortement médicamenteux en toute sécurité et, d’accroître l’accès à un avortement médicamenteux sans danger pour leurs communautés. En rassemblant des preuves de l’impact des stratégies de collaboration adoptées par un réseau régional fort, nous renforcerons les initiatives locales et fournirons une feuille de route indiquant comment les organisations peuvent tirer parti des atouts de leurs partenaires et les exploiter au mieux dans divers contextes. En fin de compte, l’étude du réseau MAMA Network soutenue par SAAF – Safe Abortion Fund incitera d’autres acteurs à se mettre au réseau, renforçant ainsi les efforts visant à éliminer la stigmatisation liée à l’avortement et à réduire l’incidence des avortements à risque.

Accroitre le réseau et générer les preuves autour de l’avortement médicamenteux

Générer des preuves autour de l’avortement médicamenteux: Un poster pour la conférence de Women Deliver

La recherche menée par le réseau MAMA et Ibis Reproductive Health ont été présentés au cours d’une session de la conférence de Women Deliver en 2019 à Vancouver, au Canada. L’affiche, intitulée «Réseau MAMA: L’information sur la santé sexuelle et son accès en Afrique centrale, orientale et occidentale», présentait un aperçu des résultats de recherches qu’a fait le réseau MAMA, ainsi que son histoire et ses objectifs, et les points de vue des dirigeants de communauté, des agents de santé du Kenya, du Malawi et du Nigéria. Les conclusions préliminaires ont mis en évidence les changements positifs et l’impact des activités organisationnelles de MAMA sur leur communauté, telles que la sensibilisation des membres de la communauté sur la manière d’obtenir des informations sur l’avortement médicamenteux. En outre, les dirigeants communautaires et les agents de santé ont également exposé les avantages de l’avortement médicamenteux, notamment son efficacité, sa sécurité, sa confidentialité et son faible coût par rapport à un avortement chirurgical. Dans l’ensemble, cette affiche expliquait comment le modèle de réseau MAMA pouvait potentiellement donner à l’organisation des connaissances approfondies sur l’avortement médicamenteux en toute sécurité, et ainsi accroître l’accès communautaire à l’avortement sans risque.

Plus de 15nouveaux membres d’organisations communautaire ont rejoint le mouvement de justice reproductif du réseau MAMA en Afrique subsaharienne.

Afin d’étendre et de renforcer le réseau MAMA, l’enregistrement des membres a été étendu à de nouvelles organisations motivées à accroître l’accès à l’avortement médicamenteux en Afrique subsaharienne. Après un processus approfondi de sélection de toutes les organisations ayant posé leur candidature, des webinaires ont été organisés pour lancer le mouvement avec les nouveaux partenaires. Les objectifs des webinaires d’introduction tenus en français et en anglais étaient les suivants:

• Se rencontrer et apprendre à se connaître

• Introduire les nouveaux membres dans le réseau MAMA

• Présenter les activités à venir du réseau MAMA

Gains 2018 et Victoires 2019 pour le Réseau MAMA

  • Le réseau MAMA dispose actuellement de trois subventions de réseau pour soutenir le mouvement des droits reproductifs en Afrique subsaharienne. Le réseau est principalement soutenu par Amplify Change et Safe Abortion Fund. Ce soutien permettra d’étendre le réseau et de générer des preuves sur l’avortement médical le plaidoyer conjoint.
  • Le réseau MAMA a tenu sa première réunion en ligne des membres MAMA en février, au cours de laquelle ils ont partagé les gains de l’année 2018 et les activités pour 2019. Le réseau MAMA a mis l’accent sur ces gains et les activités à venir.
  • Le 28 septembre 2018, MAMA Network a lancé son site Web officiel. www.mamanetwork.org. Les membres du réseau et d’autres organisations peuvent accéder à ressources importantes et informations sur la santé et les droits reproductifs.

Gains de l’année 2018 pour le Réseau MAMA

  • 6 organisations membres ont reçu des subventions par le réseau MAMA.
  • 2 Hotlines lancées. En Ouganda et en Tanzanie
  • Matériels IEC traduits dans 5 langues locales.
  • Interventions Hotlines de TICAH, WHW, Giwyn, Foha et Coherinet en Afrique du Sud pour la conférence sur la justice reproductif, avec discours-clés de Jade Maina – TICAH.
  • Formation pour les chercheurs par IBIS Reproductive Health à Nairobi avec 7 organisations MAMA
  • Télé-mentorat des Hotlines (Lignes vertes) pour renforcer les techniques de gestion, de conseil et de communication.
  • Formation nationale sur les SDSR dirigée par Giwyn au Cameroun avec le soutien de WHW et TICAH
  • Réseautages et échanges de membres pour le mentorat pour des formations (Kenya, Tanzanie, Nigeria et Ouganda)
  • Lancement du site Web du réseau MAMA pour le 28 septembre
  • Partenariat entre le réseau MAMA et IBIS Reproductive Health afin de générer des preuves sur l’avortement médical en Afrique Sub-Saharienne

Etendre le réseau par l’adhésion des nouveaux membres au réseau MAMA

L’étendue des membres du réseau MAMA en 2019 s’étendra à travers l’Afrique subsaharienne. Cela permettra de mettre en place un réseau décentralisé et de renforcer les structures internes et les systèmes de suivi et d’évaluation, de réaffecter les organisations membres, de procéder à des visites d’échange entre les membres, de renforcer les capacités des membres et des organisations, de la sécurité, du plaidoyer, etc.

Générer des preuves sur l’avortement médical en Afrique Sub-Saharienne

En partenariat avec IBIS Reproductive Health avec le soutien de SAAF et Amplify Change. Les membres du réseau MAMA mènent des recherches dans la communauté pour comprendre la perception de l’avortement médical dans la communauté grâce aux lignes vertes (Hotlines), enquêtes communautaire et enquêtes clientèles dans la communauté. Tous les membres ont acquis un renforcement des capacités de recherche à Nairobi en mai 2018.